Titre

Enjeux et déroulement de la formation

 

 

Programme de

Formation

 

Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul

Appréhender la route et circuler dans des conditions normales

Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

Connaître les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications intérieures et extérieures

Rechercher la signalisation, les indices utiles e en tenir compte

Evaluer et maintenir les distances de sécurité

Suivre un itinéraire de manière autonome

Entrer, s’installer au poste de conduite et en sortir

Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation

Croiser, dépasser, être dépasser

Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie

Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire

Adapter l’allure aux situations

Passer des virages et conduire en déclivité

Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer

Démarrer et s’arrêter

Tourner à droite et à gauche en agglomération

Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard, avec respect et courtoisie

Faire l’expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur, limitateur de vitesse, ABS, aides à la navigation…)

Doser l’accélération et le freinage à diverses allures

Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité

S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide

Avoir des notions sur l’entretien, le dépannage et les situations d’urgence

Utiliser la boîte de vitesses

Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire

Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense

Pratiquer l’écoconduite

Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adaptant allure et trajectoire

S’arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau

Connaître les règles relatives à la circulation inter-files des motocyclistes. Savoir en tenir compte

 

Regarder autour de soi et avertir

 

Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites

 

Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité

 

Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts…

 

 

L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société. Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route. L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et le programme de formation au permis de conduire est mis en place pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir être, savoirs, savoir-faire et savoir devenir. Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante.

Le programme de formation se veut une vue d’ensemble des compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

 

Il vous faudra prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de votre apprentissage.

Vous allez apprendre à manipuler une automobile et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites. Vous allez, au travers de ce programme, comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques. Vous devrez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.

Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Votre formateur vous guidera et vous conseillera. Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure.

Cette formation est organisée en 2 parties : la formation théorique, axée sur l’apprentissage des 11 thèmes et la formation pratique.

 

 

Formation théorique

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d’un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur. Le programme de cette formation suit le référentiel pour l’éducation à une mobilité citoyenne. Les cours sont dispensés, dans les locaux de l’école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité. L’entraînement au code peut être suivi dans les locaux de l’école de conduite avec un support média u avec un enseignant ou via internet. Elle porte sur :

  1. Les dispositions légales en matière de circulation routière
  2. Le conducteur : les effets dus à une consommation d’alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite, l’influence des états émotionnels et de la fatigue sur la conduite, la pression sociale et la pression des pairs…
  3. La route : les risques liés aux conditions météorologiques et aux états de la chaussées…
  4. Les autres usagers de la route : la vigilance et les attitudes à l’égard des autres usagers, les usagers vulnérables mais aussi ceux ayant trait, les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs…
  5. Être capable de percevoir, analyser et décider du comportement à adopter
  6. Risques liés à l’inexpérience d’autres usagers de la route
  7. La réglementation générale : le transport d’un chargement et de personnes, la réglementation relative à l’obligation d’assurance et aux documents administratifs liés à l’utilisation du véhicule…
  8. Les gestes de premiers secours
  9. Les précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule
  10. Les équipements de sécurité des véhicules
  11. Les règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement

Les thèmes seront traités au cours des stages encadrés par un enseignant. Des tests visant à vérifier, compléter et évaluer les connaissances sont régulièrement dispensés.

L’âge minimal requis pour se présenter au code de la route est fixé à 15 ans pour les candidats au permis B suivant une formation selon la formule de l’apprentissage anticipé de la conduite ; 16 ans pour les candidats au permis A et au permis B1 ; 17 ans pour les autres candidats au permis B ou les candidats au permis de conduire de la catégorie A2.

Il se déroule dans les locaux d’un opérateur agrée moyennant 30€.

L’épreuve du code de la route est déclarée réussie lorsque le candidat obtient un nombre de réponses justes supérieur ou égal à 35 sur un total de 40 questions dont 4 en vidéo. Pendant le déroulé de la vidéo, pensez à évaluer l’intervalle de sécurité et à regarder tous les rétroviseurs.

Le jour de l’examen, pensez à apporter votre pièce d’identité et votre convocation.  Les candidats ayant obtenu un résultat favorable à l’épreuve théorique générale conservent le bénéfice de leur admissibilité pour 5 épreuves pratiques par catégorie pendant un délai maximum de 5 ans.

Le résultat est connu par mail dans la journée.

Sont dispensées de l’ETG les personnes titulaires d’un permis de conduire français ou d’un permis délivré par un état membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen durant 5 ans. Cette disposition n’est pas valable concernant les catégories Am, A1, A, Be96 obtenue en accès progressif.

Epreuves pratiques

 

Pour se présenter à l’épreuve pratique, il faut avoir au moins 18 ans ou 17 ans et demi si vous suivez l’AAC ; il faut avoir réussi l’examen du code.

  • 32 minutes pour vérifier si vous êtes capable de conduire seul sans mettre en danger votre sécurité et celle des autres. Elle est évaluée par un expert, l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière. Le jour de l’examen, l’épreuve vous est présentée individuellement par l’expert, qui vous précise ce que vous allez devoir faire :
  • La connaissance et l’utilisation des commandes
  • La prise d’information
  • Conduite en agglomération et sur route et/ou autoroute
  • Suivre un itinéraire en vous guidant de manière autonome, pendant environ 5 minutes
  • Un arrêt de précision et une manœuvre en marche arrière
  • Une question de vérification à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, une question en lien avec la sécurité routière et une question de premiers secours
  • Appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs
  • La communication avec les autres usagers
  • Le partage de la chaussée
  • Le respect des distances de sécurité
  • Adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre
  • Faire preuve de courtoisie envers les autres usagers et notamment les plus vulnérables.

L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixe les modalités. Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.

Pour être reçu à l’examen, le candidat doit obtenu au moins 20 points sur 31.

A l’issu de ‘épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle le bilan de compétences dans une grille d’évaluation. Le Certificat d’Examen du Permis de Conduire, sur lequel est noté le résultat, vous est envoyé par courrier ou téléchargeable.

En cas de réussite, le CEPC sera votre justificatif auprès des forces de l’ordre en attendant votre permis de conduire. Ce document est valable 4 mois maximum.

En cas de réussite, vous serez en période probatoire avec 6 points sur votre permis de conduire.

Les permis de conduire de la catégories B ont une durée de validité de 15 ans.